Appliquer la pédagogie de pointe à l’apprentissage à distance: récupération, accroche, connaissance, application et révision

Publication originale sur le blog Herts & Bucks TSA le 20 mars 2020. 

Traduit par Sarra Ben Chaabane.

En Septembre 2018 moi et mon collègue Martyn Essery (@MrEssery) lancions ce que nous avons appelé “The Reach Teach Toolkit” ( ou “La Boîte à Outil Facile du Prof”) créée pour apporter aux enseignants des stratégies de pointe centrées sur la recherche factuelle.  Dans l’ensemble, la Boîte à Outils est fondé sur cinq étapes essentielles d’apprentissage: la récupération (extraction), l’accroche (à l’apprentissage), la transmission de connaissances, la pratique/ l’application délibérée et la révision. Dans notre école, nous avons mis en place des groupes de travail qui recherchent, testent, et partagent leurs idées en relation à chaque étape d’apprentissage identifiée. Nous nous sommes retrouvés avec un dossier rempli de ressources, d’où le nom “Boîte à Outils” qui a connu un succès dans nos foires aux idées et mini-TeachMeets pendant nos réunions pédagogiques (INSET). Des visiteurs externes comme Ofsted (corps d’inspection non-gouvernemental) et Challenge Partners ont commenté la Boîte à Outils de manière positive. 

Screen Shot 2020-05-30 at 17.11.32
Symboles: © Oliver Caviglioli (sous licence Creative Commons)

Il est important d’indiquer ici que La Boîte à Outils est basée sur le meilleur type de plagiat, c’est-à-dire adapter au contexte de notre école des pratiques modèles basées sur l’expérience. La Boîte à Outils est étayée par les idées de Barak Rosenshine dont l’article ‘Principles of Instruction’ est un excellent point de départ pour la pratique basée sur l’expérience tout comme Making Every Lesson Count par Shaun Allison et Andy Tharby qui donne une vue d’ensemble du processus complet d’enseignement pour un apprentissage durable. La Boîte à Outils a également été inspirée par le travail de Doug Lemov, Oliver Caviglioli, Peps Mccrea, Daisy Christodoulou et les auteurs de Make It Stick ainsi que beaucoup d’autres excellents enseignants, chercheurs, penseurs et blogueurs.

Cependant, étant donné que nos écoles étaient fermées dès le 20 mars, nous avons développé des stratégies par lesquelles adapter notre modus operandi pédagogique à l’apprentissage à distance. Ci-suit un exposé de notre approche dont on espère qu’il sera utile à nos collègues d’ailleurs, y compris ceux qui utilisent des technologies différentes pour soutenir l’apprentissage à distance de leurs élèves. De plus, ce blog basé sur un exposé par Martyn Essery, a été inspiré de Making Every Distance Lesson Count, dans lequel Shaun Allison et al. appliquent les principes de leur excellent ouvrage à la classe numérique.

On supposera que la plupart des écoles utilisent des technologies similaires à Google Classroom ou un ou à l’environnement virtuel d’apprentissage (VLE) qui facilite la présentation d’exposés, de vidéos et de commentaires ou de questions grâce à la diffusion et le flux d’informations.

Se préparer pour l’apprentissage à distance

Bien entendu, avant d’appliquer à la classe virtuelle les idées des cinq étapes d’apprentissage présentées ci-dessus, il y a quelque règles générales que l’on devrait respecter afin de faciliter  un bon “apprentissage en ligne”. Par exemple, on devrait s’efforcer de: 

  • Créer une ambiance favorable dans toutes nos tâches et communications avec les élèves car l’apprentissage à distance est nouveau pour eux et il leur faudra du temps pour s’adapter.
  • Être conscient que l’adaptation sera facilitée par les routines donc maintenir une constance avec laquelle nous présentons notre travail sur Google Slides ou Microsoft PowerPoint et la manière dont nos leçons sont préparées.
  • Accepter que n’importe quel environnement virtuel d’apprentissage, par exemple Google Classroom, VLE ou autre applications est notre classe virtuelle. Expliquer donc nos attentes vis-à-vis de la configuration de travail, de la conduite à propos des commentaires de diffusion et de flux.
  • Être réaliste en ce qui concerne la réussite des élèves: prendre en compte les différentes capacités en classe en plus de l’accès aux ressources à la maison.
  • Utiliser l’éloge pour motiver: publiquement, dans nos vidéos et nos diffusions/ flux pour la classe entière et en commentaires privés sur les environnements virtuels d’apprentissage (VLE) pour les individus.
  • Prendre en compte ceux qui sont désavantagés car tous n’auront pas une imprimante ou les fournitures auxquelles vous vous attendez.

Récupération

La pratique de récupération inclut des stratégies qui encouragent le rappel d’informations apprises auparavant. Il y a aujourd’hui un nombre incalculable d’études qui démontrent la pratique de la récupération comme une stratégie qui améliore d’apprentissage. En termes d’apprentissage à distance, nous devrions:

  • Commencer chaque leçon par un rappel de la leçon précédente. Ceci pourrait être sous forme d’une explication enregistrée sur vidéo ou basée sur une activité que les élèves ont complétée la leçon précédente.
  • Continuer de respecter les principes de pratique espacée et de répétition; ainsi poser des questions sur des sujets datant de plusieurs semaines ou mois auparavant.
  • Penser aux gains faciles pour aider les élèves à se mettre en confiance dans leur apprentissage. Par exemple, leur rappeler leurs réussites, et penser à démarrer vos leçons délibérément d’une manière simple.

Accroche

Etant donné que les élèves restent à la maison, nous pouvons nous demander s’ils se prêteront au jeu des ressources. Cependant, il nous incombe d’essayer d’instituer une forme d’enthousiasme à travers les ressources dans nos leçons en ligne. Ici, des activités d’accroche simples et rapides seront préparées pour intéresser les élèves aux leçons à distance. Cela pourrait inclure:

  • S’assurer que les élèves ont une idée claire de ce qu’ils apprennent et de pourquoi ils l’apprennent est d’autant plus important qu’ils ne sont pas en face de nous.
  • Penser à l’accroche initiale comme une manière d’expliquer quelle place leur apprentissage tient dans le plus grand ensemble de ce que nous leur enseignons.
  • Utiliser des média pertinents comme des images, de la musique, des clips qui fascinent les élèves.
  • Partager des exemples de travail excellent et de résultats auxquels on s’attend si possible.
  • Choisir le meilleur diagramme, la meilleure image, la meilleure description pour illustrer ce que nous enseignons, puis les réutiliser plus tard dans des activités et leçons.

Connaissance

Transmettre de la connaissance à distance est une question complexe qui implique la compréhension de questions sous entendues comme la manière dont les élèves apprennent et la manière dont la connaissance de l’enseignant est mise en pratique à la maison. Bien sûr, nous pouvons nous demander comment enseigner à distance mais il peut être utile de se souvenir qu’il est toujours question de préparer une séquence d’activités visant à aider les élèves à comprendre la connaissance de la matière et il qu’il est toujours question d’enseignement. Ici, nous devrions:

  • Penser nos écrans comme étant nos tableaux de classe et montrer uniquement ce qui est absolument nécessaire afin de réduire la charge cognitive.
  • Introduire un seul concept à la fois et avoir des activités courtes pour les assimiler.
  • Lier de nouveaux concepts à ce que les élèves savent déjà: construire leur schéma.
  • S’assurer que nos consignes et diapositives sont super-claires; nous ne pouvons pas “lire la classe” comme nous le faisons lorsque nous sommes en salle de classe.
  • Garder en tête que sans intervenir nous courons le risque de laisser s’installer de  fausses idées; donc s’occuper des erreurs communes sans attendre.
  • Utiliser Screencastify ou Loom pour expliquer des concepts et permettre plusieurs visionnages.
  • Pour certains élèves, prévoir des activités plus stimulantes qui comprennent davantage d’explications. Par exemple: rechercher des vidéos pertinentes et d’autres informations sur YouTube TED ou ailleurs.

Application

Il est une chose d’essayer d’enseigner la connaissance à distance, cependant, il nous faut ensuite nous assurer que les élèves feront usage de ces connaissances de manière à en nourrir une compréhension plus approfondie et surtout d’une manière à aider la mémorisation des contenus vus en classe virtuelle. Ici, la pratique fait durer et les élèves devraient être encouragés à retenir ce qu’ils ont appris grâce aux activités qui leur permettent de s’exercer avec les contenus enseignés comme compléter des questions pratiques ou écrire davantage. Afin de rendre ce genre d’activités à distance plus facile, nous devrions: 

  • Réfléchir à comment nous pouvons montrer nos attentes pour une activité en particulier.
  • Utiliser un visualiseur ou transformer nos téléphones en visualiseur grâce à “l’enregistrement d’écran” afin de montrer aux élèves ce que nous aimerions qu’ils fassent.
  • S’il nous est possible de nous enregistrer nous-même en train de travailler sur un exemple d’activité et donc de partager un exemple complété de ce que nous attendons des élèves ou bien donner des consignes très claires.
  • Être super clair au niveau de nos attentes pour une activité.
  • Aiguiller les élèves sur ce qu’ils devraient faire lorsqu’ils sont coincés: lectures approfondies, conseils ou comment demander de l’aide.

Révision

Lorsque j’observe une leçon, il m’intéresse de savoir comment le ou la collègue évalue la compréhension et identifie les parties à revoir et à ré-enseigner. Cela inclut bien des techniques de poser des questions à faire un test informel en passant par les commentaires et la correction. Cependant, comment fait-on cela à distance? Il y a plusieurs manière de faire cela comme par exemple:

  • Utiliser la fonction “Questions” de Google Classroom (ou application VLE similaire) pour séparer les activités ou les élèves peuvent se consacrer à une question en particulier et interagir entre eux.
  • En utilisant cette fonction, on peut taper @ et s’adresser à un individu dans la barre de commentaires pour créer une version en ligne du Cold Call’, c’est-à-dire, les choisir et leur poser une question en particulier à laquelle ils doivent répondre.
  • Un compte rendu pour toute la classe peut toujours se faire à distance; vous pouvez mettre en ligne une feuille d’évaluation de classe (en anglais) avec des explications claires sur ce que nous avons trouvé et peut-être une vidéo on l’on explique nos commentaires.
  • Les élèves peuvent toujours utiliser un stylo de couleur ou leur clavier pour améliorer leur travail (on peut photographier la page du cahier et la télécharger).
  • Parcourir le travail de chaque élève sur une épreuve donnée (via la technologie que vous utilisez) et écrire un commentaire pour chacun.

Nous pensons que nos collègues peuvent utiliser ces conseils pour développer des ressources en ligne efficaces et des séquences d’activités qui compenseront autant que faire se peut le temps perdu en présence. Nous ne souhaitons pas laisser tomber tout notre dur travail d’incorporation des pratiques basées sur l’expérience en diffusant simplement des contenus à lire avec des questionnaires en ligne qui n’aident aucunement les élèves à recevoir un apprentissage qui a du sens.

Ressources et lectures conseillées (en anglais)

Photo: Pikrepo.com (Sous licence Creative Commons)

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s